Entraide scolaire sur Studiz
Studiz en page d'accueilStudiz en favori

Cours en ligne gratuit

3 - Le livre-journal et le grand livre

Matière : Gestion, Comptabilité
Niveau : Autre... (non précisé)
Auteur : john2a


Chapitre 3 : Le livre-journal et le grand livre



Reprenons nos tiroirs et nos armoires. A quoi servent-ils ?
A ranger.
Avec mon CD, vous allez me dire, pas besoin de le faire, je sais bien ce que j'ai fait avec mes 30€.
Maintenant, imaginez une entreprise qui fabrique 10 commodes par jour et qui les vends.
Question : Sachant que j'ai produit 3 000 commodes environ (65 jours de vacances par an, soyons généreux), à qui ai-je vendu la 2 628ème ?

Sans classement, impossible de savoir.

Pour classer, on utilise deux outils :

Le livre-journal
Le grand livre


Le livre journal :
C'est un livre dans lequel on va passer des écritures (ou enregistrements) comptables.

Une écriture se présente de la manière suivante :

-------------------------------- Date de l'opération------------------------------
Comptes débité Nom du compte débité Montant
Compte crédité Nm du compte crédité Montant
Libellé de l'opération
--------------------------------- Date de l'opération suivante-------------------

On voit donc que les comptes (les tiroirs) et les informations qui s'y rattachent doivent être décalés sur la droite lorsqu'ils sont crédités.

Mais débiter et créditer, ça veut dire quoi ?

Pour cela, je vous invite à découvrir le grand livre:
-------------------------------------------------------------------------------------

Le grand livre :

Le grand livre est un livre qui regroupe TOUS les comptes utilisés par l'entreprise ainsi que leur solde. Le solde, c'est ce qu'il y a sur le compte.

Reprenons votre compte en banque.
Nous l'appellerons le compte 512 Banques (Trésorerie, classe 5, rappelez-vous)
Je vais donc tracer un compte en T. Je trace un grand T : sur la barre du dessus, j'indique le numéro et le nom du compte, à gauche de la barre verticale, j'inscris les montant et les dates des opérations qui concernent l'argent qui RENTRE sur mon compte. Il s'agit du débit du compte.
A droite, j'inscris les opérations pour leur montant et leur date concernant les opérations qui concernent l'argent qui SORT du compte.



Exemple :
Liste des opérations :
Hypothèse : mon compte est à zéro en début de période.
Le 01/01 : je dépose 100€
Le 15/01 : Je retire 80€
Le 01/02 : On me retire des frais bancaires : 40€
Le 15/02 : Je dépose 30€
Le 01/03 : Je retire 20€
Le 15/03 : je dépose 5€

Débit 512 Banques Crédit
--------------------------------------------
01/01 100€ ! 80€ 15/01
15/02 30€ ! 40€ 01/02
15/03 5€ ! 20€ 15/03
--------------------------------------------
Total 135€ ! 140€


Ici, le solde est créditeur car le crédit (Droite) est plus élevé que le débit (gauche)
Ici, je DOIS 5€ à la banque.

Question : Mais sur mon relevé de banque, ça marche dans l'autre sens : quand je suis débiteur, c'est que je leur dois de l'argent, que je suis à découvert. C'est dû à quoi ?

Réponse : C'est dû au fait que pour la banque, c'est ainsi que cela fonctionne. La banque vous présente ses comptes.

Résumé :
Quand sur l'extrait bancaire, vous avez un solde créditeur, c'est que la banque vous doit de l'argent.
Quand sur l'extrait vous avez un solde débiteur c'est que vous devez de l'argent à la banque.
Quand dans vos comptes (512 Banques) vous avez un compte débiteur, c'est que la banque vous doit de l'argent.
Quand dans vos comptes (512 Banques) vous avez un compte créditeur, c'est que vous devez de l'argent à la banque.
Chacun tient ses comptes pour lui : ce qui est une dette pour l'un est une créance pour l'autre : je te prête, tu m'empruntes.

Ainsi, vous voyez que tous les comptes fonctionnent dans les deux sens.
------------------------------------------------------------------------------------



Revenons au livre journal.

Le livre journal permet donc d'enregistrer les opérations PAR ORDRE CHRONOLOGIQUE UNIQUEMENT.

Opération 1 : le 01/01
Opération 2 : le 02/01
Opération 3 : le 02/01
Opération 4 : le 01/01 NON. Cette opération aurait dû être passée avant l'opération 2.

Ainsi, lorsque je passe une écriture au journal, que je constate un flux dans le patrimoine de mon entreprise, je fais deux travaux :

1. Je passe mon écriture au journal
2. J'inscris les modifications que j'ai faites dans les comptes du grand livre.

Ainsi, je peux connaître à tout moment comment le SOLDE (débiteur ou créditeur, rappelez-vous) de n'importe quel compte.

Par C. Voulot / Leelow
Nous contacter-Conditions générales d'utilisation